skip to Main Content
Territoire Zéro Chômeur De Longue Durée : Mettre Bourges En Mouvement

Territoire Zéro Chômeur de longue durée : mettre Bourges en mouvement

Nous avons passé deux très belles soirées, mardi et mercredi, pour faire prendre corps au projet “territoire zéro chômeur de longue durée” sur Bourges.

Nous étions une centaine le premier soir autour du film Nouvelle Cordée et 35 le lendemain pour préparer l’installation d’un comité local qui portera le projet d’expérimentation. Nos voisins de la Nièvre à Prémery, qui sont en route depuis 2017, nous avaient fait le plaisir de nous rendre visite et c’était un moment de construction collective très précieux.

A deux, puis à trois, avec Marc Stoquert et Catherine Gréau, nous travaillons sur ce projet depuis près d’un an. Il était temps de s’y mettre alors que bien d’autres villes et territoires ruraux dont dans les starting-blocks. Ce qui est intéressant, c’est de voir s’agréger progressivement des personnes de qualités et d’origines, professionnelles ou politiques, très variées. C’est la “fabrique du consensus” chère au réseau “territoire zéro chômeur de longue durée”. Merci à tous.

Le chemin est encore long : un petit groupe va peaufiner les statuts de notre future association qui sera composée de différents “collèges”. Dont un collège des chômeurs de longue durée, principaux acteurs du futur projet. Nous aurons ensuite à recenser les compétences présentes sur le territoire et les emplois utiles. Avant, quand la loi nous le permettra, de créer la première “entreprise à but d’emploi” de Bourges.

Je ne sous-estime ni les risques, ni les freins. Certains s’exprimaient hier soir : parce que tout ce qui est nouveau fait peur, parce que le scepticisme est une forme de protection, parce que les risques de concurrence devront être surmontés, parce qu’il faut aussi donner à chacun le temps de s’approprier le projet sur lequel nous avons déjà pris, nous, du temps pour réfléchir.

Mais j’affirme aussi qu’il faut assumer de prendre un risque. 12000 personnes vivent à Bourges sous le seuil de pauvreté. 3000 sont allocataires du RSA. Et les quartiers nord de Bourges sont dans le quart le plus pauvre des quartiers les plus pauvres de France. Vous avez bien lu : les plus pauvres d’entre les pauvres. Et on ne ferait rien ?

Alors, on y va.

– En signant la pétition pour que l’Etat étende le dispositif et nous permette de l’utiliser sur Bourges. https://www.tzcld.fr/signez-la-petition-pour-lextension-de-lexperimentation-territoires-zero-chomeur-de-longue-duree/

– Et en s’engageant pour Bourges. Contactez-nous sur territoire0chomeurBourges@gmail.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back To Top