skip to Main Content
L’attractivité Du Territoire Ou La Parabole De La Grenouille

L’attractivité du territoire ou la parabole de la grenouille

Les chambre de commerce et d’industrie, chambre de métiers et de l’artisanat, chambre d’agriculture du Cher (…) organisent une conférence-débat afin de sensibiliser les élus locaux et acteurs économiques aux défis à relever” pour l’attractivité économique du territoire.

Parce que l’attractivité d’un territoire est affaire d’engagement collectif, de créativité, de sens de la prospective et de réseaux capables de s’emparer de projets concrets, le dossier de presse préparé à l’occasion de la conférence du 15 novembre dernier interpelait justement élus et acteurs économiques locaux .

D’élus berruyers de la majorité en place, je n’en ai pas vu. Je partageais en fin de réunion avec les chefs d’entreprise présents le sentiment que pas grand chose n’avait bougé depuis cinq ans. La forte reprise de l’activité dans les industries de l’armement et les opportunités liées au développement de plateformes logistiques ont donné l’impression qu’il n’était nul besoin de se mobiliser pour créer des emplois. De doux anesthésiants qui, comme l’eau que l’on chauffe progressivement, permettent à la grenouille de mourir tranquillement au chaud dans son bocal.

Tous les acteurs que je rencontre alertent pourtant sur un point : s’il y a du travail et des commandes dans les industries de défense pour les quinze ans à venir, et, urgemment, un fort besoin de moderniser l’offre berruyère pour séduire les familles, il est indispensable de prévoir le coup d’après. Et de penser les innovations futures sur le plan technique, écologique et social pour garder à l’économie locale une pertinence et aux emplois qu’elle propose un pouvoir d’attraction : économie circulaire, industrie du futur et matériaux, circuits courts et développement agro-alimentaire responsable, artisanat, énergies renouvelables, “écologie industrielle territoriale” : les ingrédients sont sur la table.

C’est l’affaire des chefs d’entreprise. Évidemment. Mais c’est tout aussi évidemment l’affaire d’un territoire et de ses élus d’être stimulant, facilitateur et soutien. On est bien loin du compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back To Top