skip to Main Content
Accueil De Jour, Eau Et Protection Des Terres Agricoles : Questions à L’Etat Dans Le Cher

Accueil de jour, eau et protection des terres agricoles : questions à l’Etat dans le Cher

La tradition veut qu’à la réunion de l’assemblée départementale de juin, la Préfète vienne présenter le rapport d’activité des services de l’Etat.

J’ai choisi cette année d’attirer l’attention de la Préfète du Cher sur trois points :

– l’accueil de jour pour les personnes sans abri : à Bourges, cet accueil situé rue Albert Hervé est irrégulièrement ouvert. L’Etat, mais aussi le département, qui est co-financeur, devraient s’en préoccuper. J’ai demandé, en complément, à ce que soit accélérée l’étude pour un accueil de jour spécifique pour les familles sans abri. Il n’est en effet pas souhaitable que les enfants aient à côtoyer des personnes très désocialisées. Des financements sont en attente.

– l’absence qui perdure de protection du captage Saint-Ursin à Bourges. Le caractère absolument anormal de cet état de fait à été reconnu et la Préfète s’est engagée à répondre rapidement (si l’on peut dire, près de trois mois après réception d’un courrier …), par écrit, aux dix organisations qui l’avaient saisie.

– les conditions d’implantation de panneaux photovoltaïques : j’ai demandé des précisions sur ce que la Préfète entend par “terres agricoles” à préserver. La réponse m’a satisfaite : serait considérée comme terre agricole toute parcelle aujourd’hui dédiée à l’agriculture, quand bien même son classement au titre des documents d’urbanisme serait celui de zone à urbaniser. À suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back To Top