Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Sécurité : le rôle des départements

| 0 Commentaires

La sécurité est une question importante. Dans le cadre des élections départementales, il faut recadrer le débat sur ce qui relève effectivement de la responsabilité du conseil général. Sinon, cela serait pure démagogie.

Quelle est notre responsabilité ?

La première, la plus importante : financer, avec les communes, et gérer, avec l’Etat, le Service Départemental d’Incendie et de Secours. Dans le Cher, il est bien équipé, bien hébergé, bien maillé, bien formé. Nous avons néanmoins un souci majeur : nous avons besoin de nouveaux pompiers volontaires. Des campagnes de promotion et de recrutement ont eu lieu. Elles doivent se poursuivre. C’est une question de sécurité pour les habitants comme pour les entreprises. C’est une vraie question aussi d’engagement citoyen. Félicitations à tous ces jeunes qui s’engagent et se forment pour prendre la relève demain.

Notre deuxième responsabilité majeure concerne la sécurité des enfants. Nous leur devons la protection, c’est ce que précisent les textes de loi. C’est la raison pour laquelle nous mettons les enfants à l’abri quand le danger est trop grand pour eux à rester dans leur famille. Dans des situations moins dramatiques, nous accompagnons les familles dépassées par l’éducation de leurs enfants, parfois à leur demande et parfois à la demande du juge. En complément, nous finançons la présence d’éducateurs de rue auprès des adolescents et parfois de leurs parents, dans la rue et sur internet. Ce travail éducatif doit être renforcé. Il doit jouer tout son rôle de prévention des dérives et des violences auxquelles les jeunes sont confrontés et vers lesquelles ils sont parfois entraînés.

On peut citer en complément la sécurité des collèges : nous avons clôt des collèges qui ne l’étaient pas. Sur le canton 2 de Bourges, Victor Hugo et plus récemment Saint-Exupéry en ont bénéficié. C’était nécessaire pour la bonne sérénité des enfants et des enseignants.

La sécurité des aînés, c’est la présence de médecins à proximité, ce sont des services qui veillent, des personnes attentives. Dans ces domaines aussi, nous agissons.

Il serait en revanche purement démagogique de vouloir engager les départements dans le financement des polices municipales. Ce n’est évidemment pas leur responsabilité.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.