Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Revalorisation du RSA : + 10 % en cinq ans

| 0 Commentaires

Engagement tenu. Au début du quinquennat, l’engagement avait été pris de revaloriser le Revenu de Solidarité Active de 10 % au-delà de l’inflation sur la durée du mandat. L’augmentation de 2 % rentrée en application depuis le mois de septembre 2016 en constitue une nouvelle étape. Cette nouvelle hausse représente un gain de 110 € par an pour une personne seule et 227 € pour un couple avec deux enfants.

L’effet total des revalorisations réalisées depuis 2013 représente, en 2016, un gain en pouvoir d’achat de plus de 425 €/an pour une personne seule et de près de 875 €/an pour un couple avec deux enfants. Plus de 2,5 millions de foyers bénéficient de ce soutien renforcé.

D’autres mesures de soutien au pouvoir d’achat ont concerné particulièrement les familles les plus pauvres : extension de la CMU-Complémentaire (permettant à 560 000 personnes supplémentaires d’y avoir accès), aide à la complémentaire santé plus accessible (480 000 personnes supplémentaires), revalorisation des allocations de soutien familial (+ 5 % par an depuis 2013 pour 460 000 familles avec un parent isolé) et du complément familial (+ 10 % par an depuis 2013 pour 750 000 familles nombreuses). Si on y ajoute l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire ou l’extension des tarifs sociaux des énergie, le résultat est bien différent de celui de la droite.

Cela ne devrait toutefois plaire ni à ceux qui pensent qu’on en fait toujours trop pour les autres, ni à ceux qui considèrent que ce n’est jamais assez.

S’il est vrai que ces augmentations ne permettent pas de sortir de la pauvreté les personnes concernées, il est aussi exact que les gains cumulés sur cinq ans sont loin d’être négligeables dans les budgets très contraints des allocataires des minima sociaux.

Avoir maintenu une politique de lutte contre la grande pauvreté dans des temps de grande tension budgétaire, voilà un choix fièrement de gauche, que j’applaudis.

PS : Je complète a posteriori ce message pour me réjouir de la récente décision du tribunal administratif de Strasbourg. L’obligation faite aux allocataires du RSA du Haut-Rhin de s’acquitter de 7 heures au moins de bénévolat pour obtenir le versement de leur allocation a été jugée illégale. Autant je pense utile d’aider les allocataires du RSA les plus isolés à renouer des liens et s’autoriser des activités associatives, autant une telle obligation qui n’a pour seul objet que de stigmatiser des personnes était malvenue.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.