Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Protection du captage d’eau de Saint-Ursin à Bourges

| 0 Commentaires

L’enquête publique pour la protection du captage d’eau potable « Saint-Ursin », entre les marais de Bourges et le centre commercial Carrefour (chaussée de Chappe) est ouverte depuis le 14 mai et jusqu’au 14 juin prochain.
Protéger ce captage qui améliorera la sécurité d’approvisionnement de Bourges et son agglomération en cas d’accident sur les pompages de la Loire est a priori une bonne chose. Cela entraîne un certain nombre de contraintes pour les secteurs voisins (Marais de Bourges, quartier des Barbottes, Fénestrelay, zones d’activité de Bourges et Saint-Germain du Puy) : mise aux normes des assainissements individuels et des stockages d’hydrocarbures, individuels ou collectifs, comblement des puits et forages non utilisés, extensions et créations de zones d’activités industrielles et artisanales (les activités commerciales restant autorisées en remplacement d’activité déjà existantes).
Le point sensible est la pollution du captage par des solvants organohalogénés dont la provenance n’est toujours pas identifiée. Le projet imposera à la ville, propriétaire de parcelles dans l’ancienne zone militaire de Port Sec, de réaliser un diagnostic dans un délai de cinq ans.
Mon avis :
– il aurait sans doute été opportun que ce diagnostic ait lieu avant, à la fois pour protéger le captage d’eau mais aussi pour éviter, le cas échéant, à la ville, de se retrouver propriétaire d’un terrain pollué ;
– les mesures à prendre doivent être à la charge du pollueur, c’est à dire l’Etat (si cela est confirmé) ;
– il serait bon que le projet de servitudes désigne précisément les parcelles sur lesquelles le remplacement d’activités est réputé possible.

Le dossier est consultable au service des eaux de l’agglomération, au Porche (au sud du lac d’Auron, en allant vers Plaimpied).

Laisser un commentaire

Champs Requis *.