Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

07/01/2018
de irenefelix
0 Commentaires

Bonne année 2018

J’ai choisi, cette année, d’adresser mes vœux aux Berruyers accompagnés d’une belle photo du canal de Berry. 2018 devrait permettre les premiers tours de roues sur les berges réaménagées du canal : le canal à vélo, c’est un projet que j’avais initié, qui a pris du temps pour se réaliser mais qui aboutit. Un projet concret, économique, social et environnemental, de développement touristique, de loisir pour tous et de mise en valeur d’une nature aménagée et fragile.

Peut-être est-ce dans des projets concrets, mieux que dans les grands discours, que nous retrouverons le sens de l’action publique.

Politiquement, 2018 sera une année pour atterrir – comme nous y invite le sociologue Bruno Latour – et se réinventer. Atterrir où ? Difficile à dire. Mais avec deux préoccupations qui me semblent être au cœur des défis du monde : les immenses inégalités, en bas de chez nous et sur toute la terre ; et la nature qui se rebelle.

Deux préoccupations qui, peut-être bien, n’en sont qu’une seule.

Et qui, peut-être bien aussi, justifient de ne pas jeter le socialisme par-dessus bord !

28/12/2017
de irenefelix
0 Commentaires

Pôle d’enseignement supérieur artistique du Cher

La conférence départementale annuelle sur l’enseignement supérieur qui s’est tenue le 12 décembre dernier a été l’occasion de réaffirmer l’attachement du territoire aux formations supérieures et singulièrement à celles, menacées, de l’IUT de Bourges. Elle a aussi permis un échange sur l’actualité des enseignements supérieurs dans notre département. Je retiens en particulier la structuration du pôle d’enseignement supérieur artistique.

A la manœuvre et au cœur du dispositif, l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Bourges. C’est là que sont les ressources d’excellence en matière d’enseignement de l’art. S’y ajoutent la classe préparatoire aux écoles d’art du lycée Alain Fournier à Bourges et le master Arts plastiques, conduisant au CAPES arts plastiques à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE). Ont été intégrés au pôle, car pouvant utilement tirer partie des ressources de l’ENSA, les BTS des métiers de l’or du lycée Jean Guéhenno à Saint-Amand, de la céramique à Henri Brisson à Vierzon et de communication à Marguerite de Navarre à Bourges. Au total, un ensemble de 400 étudiants et un pôle qui, en s’affirmant, se renforce.

Cette filière doit être valorisée et défendue fièrement par la ville et l’agglomération berruyère. La remise en état et en valeur des locaux de l’ENSA et l’exploitation entière des volumes disponibles seraient un signe tangible de l’intérêt porté par Bourges Plus et ses partenaires à cette filière. Et à la culture !