Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

05/12/2017
de irenefelix
0 Commentaires

4050 signatures et on continue

Au nom du collectif pour l’enseignement supérieur dans le Cher, nous avons adressé hier soir la pétition « pour l’enseignement supérieur et contre les fermetures de licences professionnelles à l’IUT de Bourges » à la ministre de l’enseignement supérieur et au président de l’université.

4050 personnes avaient signé en milieu d’après-midi, soit 3166 par internet et 884 sur papier. Merci à tous, de toutes les générations et de toutes les catégories sociales.

Je note quelques noms, au hasard, qui disent ce que le développement universitaire représente pour Bourges :
– Jean-Paul Denanot, notre député européen
– des élus de droite, de gauche et d’ailleurs, près de 80 maires et adjoints de communes rurales du Cher, des conseillers départementaux sur tous les bancs, deux vices-présidents de la région, …
– la CPME, l’association des ingénieurs et scientifiques du Cher mais aussi la vice-présidente de la caisse régionale du crédit agricole et sa DRH
– des médecins, avocats, tous concernés par la question de l’attractivité de Bourges
– des acteurs majeurs du monde culturel, directeur de l’école supérieure d’arts, de la Maison de la Culture, co-directeur d’Emmetrop, des Bains-Douches, …
– les majors du monde sportif : Paul Carré, Pierre Fosset, Emmeline N’Dongue
– les anciens directeurs de l’IUT, Pierre Marché et Jean-Pierre Saulnier,
– les anciens présidents du conseil départemental, Alain Rafesthain et JP Saulnier,
– des enseignants bien sûr,
– des étudiants et des lycéens, la tête sur les épaules, pensant à la suite,
– des parents d’élèves, actifs de tous les secteurs,
– et puis ces retraités, nombreux, qui « auraient bien aimé que ça existe pour nos enfants » ou « le font pour nos petits-enfants » : aucun égoïsme, aucun désintérêt pour la génération qui vient.

L’étape suivante, ce sont les vœux qui seront votés aux assemblées municipales, communautaire et départementale et qui reprennent la substance de notre pétition.

25/11/2017
de irenefelix
0 Commentaires

Signez la pétition du collectif pour l’enseignement supérieur à Bourges

Après la mobilisation réussie des institutionnels, nous avons décidé, avec un collectif d’étudiants, d’enseignants et d’acteurs locaux, de passer à l’étape suivante : lancer une pétition pour dire l’attachement des habitants du Cher à leur enseignement supérieur. Le message pour Orléans et Paris est le suivant : « arrêtez le massacre ».
http://chn.ge/2BjWVCN

Je vous invite très instamment à en prendre connaissance, à la signer et à la diffuser auprès de vos contacts. Elle a été rédigée pour être le plus rassembleuse possible et, au nom des jeunes berruyers, je remercie les élus de différents partis politiques, de droite comme de gauche, qui ont choisi de s’y associer.

J’ai envie à cet instant de partager avec vous deux moments de la journée.

Le premier, ce matin, où – le hasard faisant bien les choses – les diplômes étaient remis aux anciens étudiants de licences professionnelles, souvent accompagnés de leurs parents et de leurs maitres de stage. Ces jeunes sont, pour une très grande part d’entre eux, déjà embauchés, déjà en CDI, quelques mois à peine après la fin leurs études. Ils sont attendus, appréciés, valorisés dans les entreprises locales. Et leurs parents sont fiers d’eux, ce qui ne gâche rien : tous n’auraient pas pu leur payer des études plus lointaines.

Le second, cet après-midi où, avec un étudiant, nous sommes allées, Céline Bezoui et moi, proposer la pétition à la signature au Val d’Auron : j’ai été frappée de l’excellent accueil. Les Berruyers aiment leur IUT, veulent le meilleur pour les jeunes de leur ville et soutiennent les établissements d’enseignement supérieur. Merci à tous.