Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

26/03/2018
de irenefelix
0 Commentaires

Conseil municipal : un nouveau couac dans la majorité

Je ne sais ce qui était passé par la tête du maire qui a choisi de faire un conseil municipal tout à l’envers. Je commence par la fin, qui aurait dû être le début.
C’est à l’initiative d’Hugo Lefelle – que je remercie – que nous avons rendu hommage aux victimes de l’attentat de Trèbes et singulièrement au sacrifice du lieutenant-colonel Arnaud Beltrane. Un hommage qui nous rassemble sans réserve.

Pour le reste, je reprends le déroulé dans l’ordre, chronologique à défaut d’être logique.
– Le conseil municipal a voté unanimement une motion pour refuser la fermeture des bureaux de Poste d’Asnières, Carnot et Gibjoncs et leur transformation en relais Poste. Nous avions eu auparavant un échange très ferme avec la direction régionale de la Poste. Le combat doit continuer.
– J’ai exprimé les réserves de notre groupe sur la gestion de l’eau du bassin Yèvre-Auron, en particulier en amont de Bourges.
– Notre groupe « socialistes et apparenté » a pris acte, à regret, du retour à 4 jours de classe pour les enfants des écoles maternelles et primaires. Nous avons demandé que la ville réfléchisse à un nouveau dispositif pour inviter les familles à inscrire leurs enfants à des activités en dehors de l’école.
– Nous avons refusé de valider l’augmentation de 2,5 % des tarifs municipaux qui s’ajoutent aux 3 % imposés l’an dernier.
– Nous avons voté contre le budget qui inclut une baisse substantielle de la subvention au CCAS, une réduction des moyens pour les centres de loisirs et un budget insuffisant pour accompagner, sur le plan urbain, les rénovations en cours dans les logements sociaux (Gibjoncs, Bigarelles, Prado, …). Pour autant, l’endettement est prêt à repartir à la hausse en 2018 et il faut toujours vendre le patrimoine communal pour réussir à rembourser les emprunts.
– Nous avons demandé des précisions sur les montants des dépenses et des recettes concernant le projet de la Maison de la Culture, soit 30 % du total des dépenses d’équipement pour 2018. Sans réponse précise à la hauteur de l’enjeu.

Le scoop de ce conseil, c’est l’abstention d’un des adjoints sur le vote du budget. En 2014, le Maire avait viré ses adjoints pour le même motif. On attend donc la suite.