Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Orientations budgétaires au conseil départemental

| 0 Commentaires

La session du 11 décembre dernier ouvrait la période des débats budgétaires dans les assemblées locales, avec le débat d’orientation budgétaire du conseil départemental.

Je retiens à ce stade deux choix de l’Etat qui vont structurer les budgets.

Pour la première fois depuis cinq ans, le Revenu de Solidarité Active ne sera pas revalorisé. Bonne nouvelle pour les départements, peut-être. Mais très mauvaise nouvelle pour les personnes allocataires. J’ai été, pendant tout le quinquennat précédent, très fière que les socialistes n’aient jamais, malgré toutes les contraintes budgétaires, renoncé à revaloriser l’allocation des personnes les plus pauvres. Voilà une nouvelle preuve manifeste que les temps ont changé.

On note ensuite que le fonds d’urgence pour les départements en difficulté n’a pas été inscrit dans la loi de finances pour 2018. Son adoption éventuelle est reportée en loi de finance rectificative, ce qui signifie qu’il ne peut pas être intégré dans les budgets primitifs des départements. Un handicap certain pour le Cher.

Dernière remarque : le département du Cher s’est privé d’1,8 million d’euros de l’Etat pour les personnes âgées, faute d’avoir mis en œuvre assez rapidement le progrès que représentait la loi de 2015 d’adaptation de la société au vieillissement. Et pire : quand il s’est agi de mettre en œuvre cette loi qui avait pour objectif de renforcer les aides au domicile des personnes âgées, il en a fait une application qui a réduit les dites aides. Un peu désespérant, je dois le dire !

Laisser un commentaire

Champs Requis *.