Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Les orientations budgétaires de la ville de Bourges

| 0 Commentaires

Le conseil municipal du 20 février examinait les orientations pour le budget 2015 de la ville de Bourges, débat préalable au vote du budget qui interviendra le mois prochain.

Le bouclage du budget est manifestement difficile. Les efforts demandés par l’Etat à toutes les collectivités pèsent pour la ville de Bourges comme pour les autres. Personne ne le nie. Mais l’absence complète d’anticipation au cours des dernières années renforce la difficulté de l’exercice : l’agglomération n’a toujours pas pris la place qu’elle devrait pour décharger les communes de services qu’elles ne peuvent plus assumer seules ; l’isolation thermique des bâtiments communaux a pris du retard et pèse sur les factures d’énergie ; la ville a perdu beaucoup de population et ne peut plus faire face à ses charges.

Pour tenter de faire face, la droite hésite entre raidissement et fuite en avant : raidissement face au personnel municipal (pour finalement ne rien faire) et fuite en avant en endettant encore un peu plus la ville : l’encours de la dette atteignait 142 millions d’euros au 31 décembre dernier, il est encore prévu en hausse fin 2015.

Enfin, l’équipe municipale a pris la décision d’augmenter les impôts, en supprimant ce qu’on appelle l’abattement général à la base, c’est à dire un mécanisme de calcul qui diminuait le montant de la taxe d’habitation. La conséquence de cela, ce sont 83 € d’impôt en plus pour tous les ménages berruyers en 2015, 2,7 millions d’euros prélevés auprès des Berruyers, une recette fiscale en hausse de 8 %.

Un tel choix doit être assumé par ceux qui n’ont eu de cesse de faire campagne contre les impôts, et ont le toupet de le faire encore aujourd’hui. Il a pourtant fallu presque une heure de débats au conseil municipal pour que le Maire reconnaisse qu’il s’agit bien là d’une augmentation d’impôt.

La politique n’est pas un jeu. Le minimum de respect que l’on doit aux électeurs et à la fonction d’élu, c’est la vérité. Il est temps que le Maire de Bourges le comprenne.

 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.