skip to Main Content

Les grecs ont dit non

Les grecs ont dit non. Clairement. Fermement. Massivement.

Non à quoi ? A l’austérité, aux sacrifices, aux efforts permanents. Sans aucun doute. A l’engagement non tenu, il y a un an déjà, de la part des créanciers, d’alléger leur dette dès lors qu’un budget excédentaire serait présenté : c’était le cas.

Non à l’Europe ? Sans doute pas.

Alors que l’Europe ne dise pas non à la Grèce mais cherche la voie d’un compromis.

C’est difficile, la démocratie. Mais c’est plus difficile encore quand on la bafoue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back To Top