Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

HLM : les choix gouvernementaux vont peser sur des dizaines d’années

| 0 Commentaires

C’est une petite délibération qui semble anodine, au milieu des dossiers du conseil municipal : le réaménagement des emprunts de la SA HLM France Loire et la garantie de la ville sur ces emprunts.

Le point de départ, c’est la « réduction de loyer de solidarité » imposée par le gouvernement aux bailleurs. Ce dispositif est passé assez inaperçu : pour éviter que la baisse des APL (Allocations Personnalisées Logement) n’impacte directement les locataires, les bailleurs ont été priés de baisser leurs loyers. Pour France Loire, par exemple, ce sont 3 millions d’euros de recettes en moins chaque année. L’effet sur la capacité d’investissement de l’organisme est immédiat.

Pour conserver un peu d’oxygène et réussir à mener le programmes d’investissements indispensables, les bailleurs renégocient leurs emprunts. Dans le dossier qui nous est présenté, le remboursement est étalé sur dix années supplémentaires. Cela coûtera nécessairement plus cher. Mais surtout, cela signifie que l’on remboursera encore les emprunts liés à la construction quand il faudra, 30 ou 40 ans plus tard, réhabiliter les bâtiments.

Ce qui se prépare, c’est la paupérisation lente mais durable, du parc HLM. Et c’est une véritable atteinte à la dignité, à long terme, des personnes les plus modestes.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.