Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Fermeture d’un master à Bourges : ça continue !

| 0 Commentaires

Et rebelote. L’Université d’Orléans n’ouvrira pas le master 1 « arts plastiques » de l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE) de Bourges à la rentrée. Pas assez d’inscrits à ce jour.

Or on manque d’enseignants en arts plastiques formés, ayant passé leur CAPES. Fréquemment, ce sont des contractuels qui sont appelés à la rescousse pour assurer ces enseignements qui ne sont pas accessoires.

Par ailleurs, le pôle de formations artistiques est important pour Bourges, pour lui permettre d’être identifiée de façon particulière dans le paysage universitaire national. La complémentarité avec l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts était évidente. Ce n’est pas, non plus, accessoire.

Quand les inscriptions manquent, il y a deux attitudes :
– se battre pour mettre en valeur une filière unique en Région Centre Val de Loire et rare en France. En faire une fierté régionale et locale. Tous auraient dû être appelés à la mobilisation.
– ou attendre passivement et secrètement, se frotter les mains quand il manque finalement quelques inscrits et sauter sur l’occasion pour fermer la formation. On a l’impression que cela a été l’attitude de l’université qui a pris sa décision en catimini.

On est à la limite de la déloyauté vis-à-vis de la région et -peut-être- de la ville.

Rappelons à tous qu’on nous avait promis à l’automne dernier, quand nous avons lancé la mobilisation pour l’IUT, que jamais au grand jamais l’ESPE et la fac de droit ne seraient concernés. J’espère qu’il ne s’agit pas là, simplement, d’un revanche un peu mesquine vis à vis d’une population qui s’est mobilisée …

A nouveau, les exécutifs et élus locaux doivent s’exprimer, obtenir un moratoire, exiger une campagne d’information pour les inscriptions dans toute la France sur les sites universitaires pertinents et différer la décision à la rentrée.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.