Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Extensions commerciales : le film continue

| 0 Commentaires

Le dernier épisode en date de ce film berruyer est le projet de création d’un LIDL face aux cinémas du Prado.

On peut concevoir que le président du conseil départemental veuille vendre le terrain à bon prix, même si nous ne l’approuvons pas. On perçoit mal, en revanche, ce qui peut motiver le maire de Bourges à soutenir ce projet.

Il y a déjà largement assez de surfaces alimentaires, de marques différentes, dans Bourges. L’une chassera forcément l’autre. Il a été évoqué le projet de fermeture, par la marque LIDL, de son magasin du carrefour de Pignoux. Je veux évoquer un autre risque qui posera des problèmes urbains lourds : celui de la fermeture du Leclerc du Prado.

Evidemment, la création d’un hyper Leclerc sur Saint-Doulchard qui, lui-même, mettra en danger Géant, peut rendre peu indulgent tel ou tel d’entre nous. J’en fais ici abstraction.

La cité du Prado, divisée entre deux bailleurs sociaux – l’un public et l’autre privé -, un hôtel et une copropriété est bien mal en point. L’entretien y est médiocre. Les espaces extérieurs souffrent de la multiplicité des propriétaires. La gare routière, point de regroupement quotidien de centaines de jeunes, est propice à bien des trafics. La passerelle sur l’Auron est à nouveau dégradée, l’Auron lui-même trop mal entretenu. Dans ce contexte fragile, le centre Leclerc est un point d’attraction et de mixité sociale indispensable à l’équilibre global de la cité.

C’est pourquoi ce serait une catastrophe, difficilement rattrapable, si le magasin devait fermer. Les bailleurs sociaux le savent bien. L’ont-il dit au maire ? Sont-ils écoutés ? Le maire, d’ailleurs, se déplace-t-il assez dans sa ville pour s’en rendre compte ?

Il faut donc espérer que les recours portés à l’échelon national portent leur fruit. Je salue celles et ceux – dont Agnès Sinsoulier, vice-présidente du conseil régional – qui, en Commission départementale d’aménagement commercial, ont voté contre le projet.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.