Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Etats-Généraux de l’Industrie – Orléans

| 0 Commentaires

La Région Centre Val-de-Loire lançait aujourd’hui ses états-généraux du développement économique. Dans cette région qui compte encore 20 % d’emplois industriels, c’était l’industrie qui était à l’honneur à Orléans pour ce premier forum.

Les témoignages des chefs d’entreprise « grands témoins » étaient à mon sens significatifs. Tous semblaient s’accorder pour dire qu’en matière d’industrie « le fond de la piscine » avait été touché il y a trois ans. Depuis, l’industrie française reprend des couleurs, mute, innove, attire des capitaux : discret hommage, au fond, à l’action gouvernementale pour la compétitivité de la France et pour le réarmement industriel avec ses grands plans industriels pour le futur. Ce n’est pas encore la panacée mais assez pour croire en ce secteur et en faire un des axes forts d’une politique économique régionale.

L’innovation a pris une part importante de nos échanges : innovation des produits, innovation des process, innovation marketting, innovation organisationnelle et sociale, créativité. La question des compétences à mobiliser pour innover est un enjeu à part entière : comment identifier le besoin, formuler le type de compétences nécessaires, attirer, former ?

Plus largement, un enjeu reste ouvert et à mon sens déterminant pour Bourges et le Cher : la région doit-elle concentrer ses efforts financiers, d’accompagnement et de promotion autour de quelques rares secteurs d’excellence ? Ou doit-elle se fixer comme ambition de repérer l’ensemble des pôles d’excellence irriguant ses six départements ? Autrement dit, doit-elle se limiter à la cosmétique, l’énergie et la pharmacie – ce qui exclut quasiment un département comme le Cher – ?

J’ai défendu une vision plus diversifiée de l’excellence régionale en proposant trois axes :

  • la Région Centre Val-de-loire doit s’approprier le pôle de défense berruyer et ses industries associées. Elles continuent de jouer un rôle important de transfert d’innovation de très haut niveau vers le tissu des sous-traitants locaux, en particulier dans le secteur des matériaux, des risques et des explosions et désormais de l’électronique. Le rôle de la région, c’est de veiller à ce que les grands groupes concernés maintiennent sur place des fonctions d’études et de recherche pour que l’innovation diffuse, armant les PME locales dans la compétition sur des marchés voisins (aéronautique, éolien, automobile, …).
  • à l’échelon régional, le secteur agro-alimentaire mériterait d’être structuré de façon à tirer mieux parti de la production agricole régionale en lui donnant plus de valeur ajouté. Nous avons des arguments régionaux pour aller vers une industrie agro-alimentaire innovante, sur le plan économique et environnemental.
  • enfin, je suis convaincue que le secteur de la culture doit aussi être pensé comme un pôle économique pour la région, sans être totalement dilué dans le projet touristique. Bourges a une contribution forte à apporter à cette ambition.

J’ai constaté avec regret une présence très modeste des élus locaux du Cher.

Il reste cinq forums : renseignements sur http://egecoemploi.regioncentre-valdeloire.fr/

Laisser un commentaire

Champs Requis *.