Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Emotion

| 0 Commentaires

Il y avait beaucoup d’émotion partagée par les spectateurs venus admirer « de l’ombre à la lumière fait son cinéma », porté par l’association After the Crescent avec des jeunes des points-rencontre jeunes et du conservatoire de Bourges.

Je veux saluer, chapeau bas, et remercier, très sincèrement, Flora Pace et Philippe Duranton et tous ceux qui les ont aidés pour monter ce spectacle, ambitieux, exigeant. Merci pour ce que vous faites pour les jeunes de Bourges et donc pour la ville.

Je veux aussi remercier les jeunes pour leurs talents, leur travail, leurs sourires. Ces jeunes étaient chanteurs, musiciens, danseurs. Ils étaient ouvreurs, agents de sécurité, graphistes. Ils étaient jardiniers, cuisiniers, serveurs. Ou encore coiffeurs, maquilleuses. Plus de 60 jeunes riches d’histoires très diverses, heureuses ou tragiques. 60 jeunes mélangeant leurs origines sociales, leurs couleurs de leur peau, leurs états-civils, leur expérience ou leur inexpérience de la scène, leurs fragilités ou leurs forces. Le travail fait, conclu autour de la chanteuse Dominique Magloire – merci aussi à elle -, a été d’une très très grande qualité.

« La beauté, c’est ce qui nous rend meilleurs » : je crois que c’est vrai. Merci pour la beauté.

Post-Scriptum : sans doute sous le coup de l’émotion, j’ai omis d’abord, en écrivant ce blog, de pousser un coup de gueule. L’accès au théâtre Jacques Coeur aura été un véritable parcours du combattant pour l’équipe d’After the Crescent. Disponibilité, tarif, tout a dû être arraché. Il s’agissait pourtant d’une action partenariale avec un service de la ville de Bourges !Alors, s’il vous plaît, mesdames et messieurs les élus, un peu de cohérence et un peu d’attention à celles et ceux qui font grandir nos jeunes.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.