Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Elections régionales

| Un commentaire

Il est très difficile de réagir aux résultats du premier tour des élections régionales. Tôt dans la soirée, nous nous réjouissions de la première place de la liste conduite par François Bonneau, nettement en tête, à 29,01 % sur Bourges. Un grand merci aux Berruyères et aux Berruyers et un coup de chapeau à Agnès Sinsoulier qui a conduit, sur Bourges, cette campagne avec Christine Chèze-Dho et Joël Crotté. Mais la forte poussée du Front National nous annonçait une hiérarchie bien différente dans le reste du Cher, et sur l’ensemble de la région. Elle se confirme.

Disons-le : le FN est fort, très fort, dans les campagnes et dans les bourgs périurbains. Dans certains bureaux de vote berruyers aussi. Là, il siphonne les voix de droite, ici, celles du PCF. Et ce n’est pas une bonne nouvelle : la liste Front de gauche semble ne pas pouvoir fusionner avec celle de François Bonneau au second tour. A Bourges, l’acharnement de la droite comme du Front de gauche à éreinter le gouvernement n’atteint finalement pas le socle du vote PS, même si le pourcentage de votants nous fragilise : il extrémise les votes contestataires ou radicaux, aux dépens de ceux-là même qui portent ces critiques.

Et pourtant, plus que jamais, il faut rassembler. Car la liste de rassemblement conduite par François Bonneau peut et doit gagner au second tour.

Se rassembler avec les écologistes puisque cela est juridiquement possible et politiquement productif : nous le démontrons à la région depuis plusieurs années en agissant ensemble. La très belle politique touristique valorisant culture et nature en est un exemple. Ou encore l’effort remarquable mis sur le ferroviaire. Ou bien, le soutien aux politiques en faveur de l’isolation du bâti. Et d’autres actions encore comme les « Idées en campagne« , en soutien aux initiatives en milieu rural, politique initiée par Michelle Rivet, élue du Cher.

Appeler aussi le soutien des électeurs du Front de gauche qui savent ce que l’union de la gauche a su produire a service du monde du travail. Je ne doute pas qu’ils auront à cœur de contribuer, par leur vote, à ce que les transports scolaires soient gratuits pour les familles de toute la région et à ce que l’emploi associatif soit préservé.

Dès demain, la campagne continue. On sera sur le pont, avec nos candidats. Nous comptons sur vous tous.

Un Commentaire

  1. Irène ,

    Totalement de ton avis. Amitiés plus que républicaines !!! A K

Laisser un commentaire

Champs Requis *.