Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Des ateliers périscolaires réduits comme peau de chagrin

| 0 Commentaires

Vous trouverez ci-dessous le texte que nous publions ce mois de septembre dans les Nouvelles de Bourges. Céline Bezoui, qui suit ce dossier pour le groupe socialiste et apparenté, a signalé ce que nous considérons comme une aberration à Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education Nationale, lors d’une rencontre à la Rochelle.

Mais c’est surtout aux parents des écoliers de Bourges de manifester leur avis et, le cas échéant, leur colère. Nous sommes à leur disposition pour les informer et les soutenir.

« Cette rentrée scolaire va être à Bourges la rentrée de l’injustice. La majorité municipale a fait le choix de procéder à des coupes sombres dans les activités périscolaires proposées aux élèves. L’offre est divisée par 6 en passant de 60 heures à 10 heures pour une année. Désormais, un enfant n’accédera plus qu’à une heure d’activités par semaine sur un seul cycle de 10 semaines (soit seulement un tiers de l’année).
Pourtant, le soutien financier de l’Etat, assuré depuis 2013, est pérennisé. Les enfants seront les premières victimes de ce manque d’activités mais aussi les parents qui vont devoir gérer un planning scolaire totalement modifié et assumer des frais de garde supplémentaires. Nous avions alerté lors du conseil municipal de mai sur l’erreur d’une telle décision. Malheureusement la droite a persévéré en proposant cette délibération au vote du Conseil municipal de juin dernier : nous avons réaffirmé notre désapprobation en votant contre cette proposition.
Nous restons mobilisés contre ces décisions qui font mal à notre Ville et à sa population. L’avenir de la jeunesse berruyère a été pris à la légère, nous le dénonçons. »

Laisser un commentaire

Champs Requis *.