Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Contributions pour les primaires

| 2 commentaires

Vous trouverez ci-joint le lien vers le site des primaires de la belle alliance (primaire des socialistes et des écologistes) où se trouvent les contributions des candidats.
Mon commentaire, après lecture (forcément partiale !).
De Rugy : je commence par lui parce que j’ai trouvé sa contribution sincère, sympathique et utile. Je n’ai pas lu les 66 propositions qu’il a développées par ailleurs mais merci à lui de souligner les avancées du quinquennat, qui ne sont pas minces, dans un domaine parfois oublié, celui de la protection de l’environnement. Les questions de transitions énergétique et écologique sont désormais une urgence. Il est important qu’elles aient leur place dans notre débat.
Pinel : une découverte intéressante. Elle assume une forme de libéralisme économique de gauche et reprend les thèmes chers aux radicaux : la laïcité avec de nouvelles avancées sociétales revendiquées (comme la PMA pour tous) et l’Europe. Une contribution utile.
Hamon : il ne développe ici qu’une idée : la mise en place du revenu d’existence. La prochaine avancée pour la gauche avec la poursuite de la réduction du temps de travail ? Ou une ultime concession faite à la finance, par laquelle les travailleurs disparaissent. Sincèrement, je ne sais. Mais n’est-ce pas finalement, étant donné les montants cités et les modalités « progressives », prudemment évoquées, une simple retour à ce qu’a été le Revenu Minimum d’Insertion (RMI) en son temps, un revenu dont le pouvoir d’achat s’est fortement érodé au cours du temps ? Un bon programme en débats pour un ministre des affaire sociales ou un ministre du travail. La question du financement n’est pas évoquée dans ces quelques lignes.
Bennahmias : pour un nouveau modèle de développement. Reprend l’idée de revenu universel. N’apporte pas grand chose.
Peillon : assez creux. Chacun doit pouvoir vivre de son travail. Cite l’éducation.
Montebourg : une longue introduction pour défendre le caractère « participatif » de son projet. Le reste du propos est centré sur les politiques économiques et l’Europe. Montebourg « abroge » et « relance ». Un programme très classique à gauche (tendance Marchais ?), autour l’industrie, du made in France et de la relance Keynesienne et la menace d’une politique de la chaise vide en Europe. Améliorer le pouvoir d’achat des classes moyennes et populaires par une baisse de la CSG.
Valls : Une République forte pour une France juste : Valls fait du Valls et il convainc. C’est de loin la contribution la plus complète, celle qui situe la France dans l’Europe et le monde Une République forte pour donner à la France et à l’Europe les moyens de peser dans le monde, réguler la mondialisation, assurer la sécurité de nos concitoyens. Les questions de citoyenneté, appartenance à la Nation, laïcité, éducation et culture sont nettement posées. La France plus juste c’est l’industrie de demain, le pouvoir d’achat, le dialogue social. C’est aussi la bienveillance vis-à-vis des personnes les plus en difficulté, l’accompagnement des ruptures professionnelles avec le revenu décent, la santé et le service public dans tous les territoires. Et ici, cela nous parle.

A vous de lire et commenter !

2 Commentaires

  1. Moi je voulais voter pour Gérard Filoche !

  2. Des règles avaient été votées par le conseil national du PS. Elles valent pour tous. J’espère que vous avez trouvé intérêt au débat qui a eu lieu ce soir. Cordialement.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.