Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Conseil municipal : rien de bien neuf

| 0 Commentaires

Le conseil municipal de ce soir ne présentait rien de bien marquant, si ce n’est les évolutions concernant l’agglomération dont j’ai déjà parlé. Grâce à une décision du Conseil constitutionnel et à la démission, imprévue, de la Maire de Saint-Just, Bourges, où habitent 66 % des habitants de l’agglomération, sera désormais représentée à hauteur de 50 % des délégués communautaires. C’est mieux que la situation antérieure où Bourges ne comptait que 40 % des délégués de l’agglomération. C’est une première étape pour renforcer l’agglomération.

Le budget 2016 n’était pas à l’ordre du jour. Il s’est cependant invité dans la discussion. Nous aurons abondamment l’occasion d’en parler dans les semaines qui viennent. Rappelons simplement que cela fait des années que nous alertons sur l’état des finances municipales et autant de temps que nous faisons des propositions pour corriger le tir : meilleure conduite des projets, mutualisations, renforcement de l’agglomération, lutte contre les doublons, économies d’énergie. Le moins qu’on puisse dire est qu’on ne nous a guère écoutés. Il est donc un peu extraordinaire d’entendre le Maire nous reprocher aujourd’hui de ne pas l’aider à faire son budget !!! N’aurait-il pas été élu pour cela ?

Faire avancer la ville et son agglomération, parce que c’est déterminant pour l’avenir de notre territoire, nous nous y engageons sans réserves. Mais venir « sauver le soldat Blanc », empêtré dans les mauvais choix de la mandature précédente et dans ses promesses de non augmentation d’impôts, nous ne nous sentons aucune vocation pour cela !

Dernière remarque : le dossier « MCB1 » (le projet abandonné de rénovation de la maison de la culture), que l’on croyait clos, ne l’est pas. Un contentieux est encore en cours avec le cabinet d’architectes sur le montant des indemnités dues par la ville en raison de l’abandon du projet.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.