Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Commission d’Orientation de la Recherche et de l’Expertise de l’INERIS

| Un commentaire

J’ai participé aujourd’hui à la Commission d’Orientation de la Recherche et de l’Expertise de l’INERIS (institut national des risques industriels) où j’ai été nommée pour siéger en tant qu’élue. Mon rôle est de porter les préoccupations et attentes des citoyens et des élus.

Les dossiers sont nombreux et comportent de forts enjeux : transitions énergétiques, perturbateurs endocriniens, multi-expositions, cybersécurité, facteurs humains et comportementaux … L’avis de la commission peut, utilement je l’espère, apporter un regard « naïf » dans un monde d’experts.

J’y vois plusieurs intérêt :
– une ouverture à des préoccupations montantes sur l’effet des techniques sur nos sociétés et notre environnement et, le cas échéant, sur des options à prendre en tant qu’élue ;
– une occasion d’être en contact avec un institut qui a un bureau dans le Cher ;
– et, pourquoi pas, des pistes pour renforcer la dimension « étude des risques » du tissu industriel local.

À suivre.

Un Commentaire

  1. Bonjour Madame,
    Suite à votre nomination à l’institut national des risques industriels, Je me permets de solliciter votre attention concernant le déploiement des compteurs communicants Linky. Je fais parti des citoyens inquiets de la santé publique. « les révoltés du LINKY »
    Ce que je crois, c’est ce que je vois et ce que je vis : des alertes par milliers, venant de scientifiques, de médecins, de l’Europe, de l’OMS, à propos des dangers de toutes ces ondes nocives.
    Accepter le déploiement des compteurs communicants est un acte lourd de conséquence sur notre vie. Quand bien même nous parviendrons à éviter la pose, nous sommes déjà gravement impactés par ceux installés, sans compter les compteurs nécessitant de nouvelles antennes relais, petites ou plus importantes, nécessaires à leur fonctionnement : le compteur pour le gaz et pour l’eau.
    Il faut au moins nous permettre le choix du compteur. Cela ne résoudra pas tous les problèmes concernant notamment la santé en particulier les personnes hyper électro sensibles. Mais un pas aura été fait vers une solution un tant soit peu acceptable sur le plan démocratique
    Ces compteurs dits « intelligents » seraient-ils devenus plus intelligents que l’être humain ?
    En vous remerciant par avance pour l’attention que vous ne manquerez pas de porter à ce dossier, je vous prie d’agréer, Madame, mes respectueuses salutations

Laisser un commentaire

Champs Requis *.