skip to Main Content

“Ça vous paye vos impôts locaux !”

En trois formules, le président du Conseil Départemental de la Nièvre concentre l’essentiel du projet de mutuelle départementale.

L’objectif ? “Permettre à tous de se soigner”.

Le moyen ? Une offre de complémentaire santé avec de bonnes garanties et un prix acceptable : “ça vous paye vos impôts locaux”. Avec une économie de 30, 50, parfois 60 euros et plus par mois, effectivement, on s’en approche.

Le résultat : Apporter du bien être aux habitants : “On est là pour cela, non ?”

La démarche adoptée dans la Nièvre est intéressante à plusieurs titres. Elle part d’un constat largement transférable dans le Cher : 5 à 10 % de personnes n’ont plus de complémentaire. Ceux qui en ont la paient parfois très cher pour des garanties modestes ou pour des garanties qui ne correspondent pas à leurs besoins.

La commune de Decize, pionnière il y a trois ans, a commencé par définir le panier de soins adapté à la population, ciblée par le projet. Ce travail, fondateur, a été confié à un comité de pilotage rassemblant médecins et professionnels de santé, habitants et élus. Il a particulièrement travaillé sur l’offre utile aux retraités, nombreux dans la Nièvre : prothèses dentaires, auditives, lunettes, …

Le panier de soins étant défini, un cahier des charges a été établi, incluant la nature mutualiste du partenaire (“On ne voulait pas du CAC 40” !), l’engagement à réaliser des permanences physiques à travers le département, la garantie de ne pas avoir à faire à des plateformes téléphoniques délocalisées, la possibilité d’accéder à l’offre sans limite d’âge et sans questionnaire de santé,… Trois niveaux de garantie sont proposés pour les enfants, les moins de 60 ans et les plus de 60 ans. Au total, depuis le début de l’année, ce sont 700 à 800 personnes dans la Nièvre qui ont trouvé intérêt à adhérer.

La cinquantaine de personnes présentes à la réunion ont toutes témoigné de leur fort intérêt pour un tel projet pour Bourges et pour d’autres communes du Cher. A Bourges++, nous avons envie d’inventer la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Back To Top