Irène Félix

Conseillère départementale du Cher, Conseillère municipale de Bourges

Bourges Plus : toujours, proposer

| 0 Commentaires

C’est un objectif que je me suis donné. Inlassablement insister pour que les élus de Bourges Plus prennent la mesure de ce que doit devenir notre agglomération : un espace ambitieux, inventif et solidaire qui sauvera notre territoire du marasme.
Le chemin sera long. Ce soir, le conseil communautaire se prononçait sur une révision des statuts de l’agglomération, rendue nécessaire pour remplir les obligations de la loi. Une révision, comme trop souvent, faite sur le mode le plus restreint possible. « Surtout, n’en point trop faire« , semble être la devise.
Mes remarques portaient sur trois points :
– il est heureux que la loi serve de stimulant à des agglomérations comme la nôtre en les obligeant à s’aligner sur ce qui se fait ailleurs. Cela évitera de voir l’écart se creuser encore. Concrètement, l’agglomération va devoir traiter de toutes les questions économiques, y compris le commerce et le tourisme. C’est une bonne chose pour éviter la concurrence entre zones d’activités entre les communes de l’agglomération.
– il est malheureux que les élus de Bourges Plus aient choisi de prendre la compétence tourisme a minima. L’ambition sur ce sujet semble bien faible. Dommage aussi que l’occasion n’ait pas été saisie d’élargir la liste des sujets traités à l’agglo à la compétence culture.
– enfin, il me semble qu’il serait temps de se pencher sur les modes de fonctionnement de Bourges Plus. Dans la plupart des agglo de France, le « bureau » (Président et vice-présidents) est restreint. Il est complété par un « bureau des Maires » qui garantit à tous les Maires de pouvoir échanger entre eux et faire-valoir leurs propositions. Il faut aller dans ce sens. De même, il est dommageable que le « conseil de développement », obligatoire au yeux de la loi, ne fonctionne plus à Bourges Plus : associer les forces économiques et sociales aux orientations stratégiques et au développement des projets de l’agglomération est pourtant indispensable.
Encore un petit effort, Mesdames et Messieurs les conseillers communautaires !!

Laisser un commentaire

Champs Requis *.